Les éco-gestes du quotidien : le coin informatique

La consommation d’électricité spécifique (hors chauffage, eau chaude et cuisson) représente 16 % de la consommation d’énergie d’un logement (soit environ 3000 kWh et 450 € de dépenses par an et par logement).

Alors que toutes les consommations énergétiques (chauffage, eau chaude, cuisson) diminuent dans les logements depuis 30 ans, celle de la consommation d’électricité spécifique augmente fortement : +150 % depuis 1990 !

Votre Espace INFO→ÉNERGIE est aussi là pour vous conseiller sur les éco-gestes.

Contexte

Au 31 décembre 2016, la France compte plus de 27 millions d’abonnements Internet sur réseau fixe via un boitier ADSL (une « box »).

Si on les utilise réellement quelques heures par jour, elles fonctionnent pourtant en « continu », 24h sur 24, toute l’année et génèrent donc énormément de gaspillage électrique, comme tous les appareils laissés en veille.

Comment agir au quotidien ?

La box internet : pourquoi ne pas l’éteindre la nuit ou la journée ?

Les box les plus économes consommeront de 143 à 173 KWh en un an, soit environ 16 à 19 € d’électricité. Les plus gourmandes peuvent consommer jusqu’à 263 KWh, représentant un coût annuel d’environ 30 €, soit l’équivalent d’un mois d’abonnement « supplémentaire » aux services qu’elles offrent.

Ainsi, éteindre une « box » lorsqu’elle n’est pas utilisée permettrait d’économiser 8 à 20 heures de fonctionnement par jour, soit en moyenne 50% de sa consommation sur un an.

Le choix d’une box en fonction de sa consommation peut aussi être intéressant.

Une économie de 10 € sur la facture d’électricité qui peut sembler dérisoire, mais qui prend tout son sens si elle est également appliquée aux autres appareils habituellement laissés sous tension (TV,  lecteur DVD, console de jeux …)

L’ordinateur  fixe ou l’ordinateur portable ?

Sans comptabiliser l’énergie grise (= l’énergie consommée pour fabriquer et transporter l’objet) qui va fortement varier en fonction des matières premières, du lieu de fabrication, du mode de transport …

Un ordinateur portable consommera 4 fois moins d’électricité qu’un ordinateur fixe pour des performances équivalentes.

  • Un ordinateur fixe consomme environ 600 kWh/an, environ 90€ d’électricité par an (pour un ordinateur d’une puissance de 200 watts : tour, écran, périphériques allumés 8 heures par jour).
  • Un ordinateur portable consomme environ  150 kWh/an, environ 22€ par an, si le portable est branché pendant 8 heures par jours (pour un ordinateur d’une puissance de 50 watts).

Vous ferez encore plus d’économies en utilisant au maximum la batterie de l’ordinateur portable (tout en pensant à ne pas laisser le chargeur branché dans la prise).

Et bien sûr choisissez un ordinateur adapté à votre usage ! Les ordinateurs neufs sont généralement prévus et équipés pour des usages spécifiques : pas besoin d’un ordinateur surpuissant et donc très consommateur d’électricité pour regarder des mails, des films ou discuter sur internet …

L’écran d’ordinateur

Il n’existe pas encore d’étiquette énergie pour les ordinateurs ni les écrans, il est donc conseillé, à minima, de privilégier du matériel possédant le label « Energy Star » et de se renseigner, avant achat, sur la consommation électrique.

  • Privilégiez les technologies récentes !

Un écran plat récent (type LCD) consommera deux fois moins d’électricité qu’un moniteur conventionnel cathodique (CRT) à taille égale !

  • la consommation d’un écran est directement dépendante de sa luminosité. Diminuer la luminosité de votre écran permettra donc des économies d’énergie. De plus, cela réduira votre fatigue oculaire.

Quelques conseils d’utilisation pour faire
des économies d’énergie à l’usage

  •  Les fonds d’écrans animés, parfois appelés « économiseurs d’écrans » ne sont plus d’aucune utilité technique avec les écrans plats. Bien au contraire, en sollicitant le processeur et la carte graphique, ces animations consommeront encore plus d’électricité. Il est donc conseiller de supprimer l’économiseur d’écran.
  • Attention : certains écrans continuent de consommer quelques watts (de 0,5 à plus de 5 watts selon les modèles) même lorsqu’on croit couper l’alimentation en appuyant sur le bouton OFF. Un seul moyen pour stopper ces « consommations cachées » : débranchez l’écran à l’aide d’une multiprise à interrupteur.
  • Eteignez votre ordinateur dès que vous ne l’utilisez plus le midi ou le soir et débranchez-le à l’aide d’une multiprise à interrupteur. Comme pour l’écran, l’ordinateur peut consommer même éteint.

La durée de vie des appareils électriques étant limitée par la chaleur émise par les composants, c’est donc en éteignant votre ordinateur dès que vous ne vous en servez pas que vous augmenterez sa durée de vie et non en le laissant allumé en permanence.

  • Les imprimantes, enceintes et caissons et autres appareils branchés sur votre poste informatique consomment également de l’énergie, même en mode « veille », et même éteint. Il est donc conseillé de les éteindre systématiquement dès qu’on n’en a plus besoin et de les débrancher à l’aide d’une multiprise à interrupteur. Mieux, mettez-les sur une multiprise à part que vous n’allumez que lorsque vous en avez besoin.

Et les modes « veille » sur un ordinateur ?

  • Le premier stade de « veille » est l’économiseur d’écran, qui s’active spontanément dès qu’on laisse le PC inutilisé. Dans ce mode, le PC consomme autant qu’en fonctionnement normal … aucun intérêt. Il est conseillé de supprimer l’économiseur d’écran. Voir ci-dessus.
  • Le second stade est la « veille écran », l’écran seul se met en veille mais le reste de l’ordinateur fonctionne normalement. Pour sortir de ce mode il suffit de bouger la souris ou d’appuyer sur une touche. Il est conseillé de paramétrer l’ordinateur pour qu’il passe rapidement en « veille écran », par exemple après 5 mn d’inutilisation.
  • Ensuite vient le mode « veille ordinateur classique », qui peut être activé par le PC après un certain délai, ou sélectionné par vos soins dans le menu d’arrêt de Windows. L’écran et l’ordinateur se mettent en veille. Pour sortir de ce mode il suffit de bouger la souris ou d’appuyer sur une touche. Il est conseillé de paramétrer l’ordinateur pour qu’il passe rapidement en « veille ordinateur classique », par exemple après 10 mn d’inutilisation.
  • Le stade le plus pertinent en termes d’économie d’énergie est celui de la « veille prolongée » ou « hibernation ». Dans ce mode, l’ordinateur recopie la totalité des données de la mémoire vive sur le disque dur, avant de couper l’alimentation.

Cette fois, plus rien n’est alimenté, le PC ne consomme pas plus que quand il est arrêté. On peut le débrancher sans risque de perdre la moindre donnée. C’est le mode dans lequel plonge un PC portable lorsque la batterie est épuisée. Pour sortir de ce mode il faut généralement appuyer sur l’interrupteur. Il est conseillé de paramétrer l’ordinateur pour qu’il passe rapidement en « veille prolongée », par exemple après 20 mn d’inutilisation. Mieux, dès que savez que vous vous absentez durant un certain temps, sélectionnez ce mode dans le menu d’arrêt de Windows.

L’utilisation d’internet : de réelles économies ?

 Chaque heure, plus de 10 milliards d’e-mails sont envoyés dans le monde …

Ceci équivaut à une consommation de  50 Giga Watt/heure soit la production électrique de 15 centrales nucléaires pendant 1 heure ou encore 4000 Aller/Retour Paris New York en avion. Voir pour plus d’informations https://www.consoglobe.com/internet-pollution-reelle-cg

Virtuel en apparence, Internet s’appuie sur un réseau et des infrastructures bien réelles avec des impacts environnementaux bien réels eux aussi.

Lorsque votre e-mail est envoyé, il va parcourir des milliers de kilomètres de câbles en cuivre, être stocké et traité dans plusieurs serveurs informatiques … soit environ 15 000 kilomètres de trajet en moyenne pour un e-mail … avant d’arriver à votre destinataire.

Pour traiter toutes ces informations et stocker les e-mails, les serveurs informatiques (regroupés en « fermes de serveurs » : les data-centers) ont besoin d’être alimentés en électricité, pour leur fonctionnement mais aussi pour leur refroidissement !

  • Un data-center consomme en une journée autant que 30 000 habitants de foyers types européens.
  • La climatisation nécessaire et continue des serveurs représente 40 % de la demande en électricité d’un data-center.

L’impact énergétique des gestes quotidiens sur Internet

Au-delà des trajets, c’est surtout le stockage des données dans les serveurs qui consomme le plus. Un mail simple avec une pièce jointe envoyé représente l’éclairage d’une ampoule basse consommation pendant 1 heure.

Dans un rapport de 2014, l’ADEME estimait que l’envoi d’un e-mail de 1 Mo produit l’équivalent de 15 grammes de CO2. 10 mails avec pièce jointe émettront donc autant de CO2 qu’un km en voiture.

Limiter les impacts environnementaux avec internet, c’est possible !

Le meilleur e-mail est celui que vous n’enverrez jamais …

Sur internet, il convient de privilégier la sobriété et la rapidité :

  • Réduire le temps de lecture « en ligne ».
  • Optimiser la taille des documents en pièce jointe (favorisez les fichiers compressés, les images en PDF basse résolution, les liens hypertexte à la place d’un document, limiter les photos et leur taille).
  • Supprimer les pièces jointes qui peuvent être attachées au message quand on répond à un correspondant.
  • Vider ma boîte mail au maximum. Pour cela, ne conservez que les mails nécessaires. Faites un tri régulier dans votre boîte de réception et votre boîte d’envoi.
  • Installer un anti-spam, évitez ainsi des milliers de messages par an.
  • Installer un bloqueur de publicités, évitez ainsi l’ouverture de fenêtres et le lancement de vidéos non désirés.
  • Simplifier mes requêtes Web, privilégiez pour cela la mise en place de vos sites “préférés” sur la barre des favoris et optimisez vos recherches en utilisant des mots-clés précis.

Contactez votre Espace INFO→ ÉNERGIE pour en savoir plus.

Partagez sur les réseaux sociaux