Les éco-gestes du quotidien : le coin TV

La consommation d’électricité spécifique (hors chauffage, eau chaude et cuisson) représente 16 % de la consommation d’énergie d’un logement (soit environ 3000 kWh et 450 € de dépenses par an et par logement).

Alors que toutes les consommations énergétiques (chauffage, eau chaude, cuisson) diminuent dans les logements depuis 30 ans, celle de la consommation d’électricité spécifique augmente fortement : +150 % depuis 1990 !

Votre Espace INFO→ÉNERGIE est aussi là pour vous conseiller sur les éco-gestes.

Contexte

Plus de 100 appareils électriques par logement !

Chaque foyer français possède à domicile près d’une centaine d’équipements électriques et électroniques, utilisés ou non, allant du réfrigérateur au téléphone, en passant par les machines à laver, les sèche-cheveux, les radios-réveils et tous les petits appareils électroniques, sans oublier les outils, les jouets et bien sûr, les luminaires.

Le poste audiovisuel / multimédia / informatique regroupant nombreux de ces nouveaux « appareils numériques » représente le 1er poste consommateur d’électricité spécifique dans un logement (hors chauffage et eau chaude), soit environ 34% de la facture annuelle d’électricité pour un coût d’environ 120 € par an.

Le choix du matériel ainsi que l’usage que l’on en fait peut faire varier votre facture d’électricité, voici quelques solutions pour moins gaspiller et mieux consommer.

Comment agir au quotidien ?

Dans un logement, le salon est la pièce la plus équipée avec, en moyenne, plus de 20 appareils électriques et électroniques.

Les télévisions

4 h par jour ! C’est la durée quotidienne moyenne pendant laquelle la télévision d’un foyer français reste allumée, soit 60 jours par an passé devant la télé …

Et pendant les 20 h où on ne la regarde pas, ces mêmes télévisions restent souvent en veille et continuent donc de consommer de l’énergie.

Depuis une quinzaine d’années, les écrans traditionnels à tube cathodique ont progressivement laissé place aux écrans plats. Equipés de technologies « plasma » ou « d’écrans LCD » et dorénavant les « écrans LED », ces nouveaux modèles ont rapidement conquis le marché et sont devenus incontournable lorsqu’on veut changer sa télévision.

  • Gérer les veilles et les consommations cachées.

Plus votre télévision sera récente, plus sa consommation en veille sera faible :

  • de l’ordre de 10 W par appareil à partir du 1er janvier 2000 ;
  • pour devenir inférieure à 5 W au 1er janvier 2001 ;
  • à 3 W au 1er janvier 2004 ;
  • et à 1 W au 1er janvier 2007.

Ainsi, une télévision récente, commercialisée après le 1er janvier 2007 aura une puissance de veille inférieure à 1 watt.

Attention :

  • certains modèles de téléviseurs ne possèdent pas d’interrupteur !!! Ils sont donc en veille permanente et consomment de l’électricité pour rien ;
  • même éteints grâce à l’interrupteur, les appareils peuvent continuer à consommer, du fait de l’alimentation permanente de leur transformateur.

Dans ce cas, une seule solution, couper l’électricité à l’aide d’une multiprise à interrupteur, voire un programmateur.

Les écrans traditionnels à tube cathodique ont progressivement laissé place aux écrans plats. Equipés de technologies « plasma » ou « d’écrans LCD » et dorénavant les « écrans LED », ces nouveaux modèles ont rapidement conquis le marché et sont devenus incontournables lorsqu’on veut changer sa télévision.

  • Lors de l’achat d’une télévision, prenez en compte l’information énergétique apposée sur l’appareil.

Depuis 2011, les téléviseurs ont enfin leur étiquette énergie ! A l’instar de l’électroménager, la nouvelle étiquette énergie pour les télévisions comporte une échelle d’efficacité énergétique établie en 7 classes, de A+++ (la plus économe en énergie) à D (la plus gourmande en énergie).

A l’achat, 2 paramètres sont à prendre en compte pour connaître la consommation d’électricité d’un téléviseur :

  •  La taille de l’écran : à l’achat, il faut privilégier des écrans de faible dimension (diagonale).

Quelle que soit la technologie choisie, il existe un lien direct entre la taille de l’écran et la consommation d’électricité. Plus la taille de l’écran est grande, plus la consommation électrique sera élevée.

  • La technologie de l’écran.

Si vous changez votre télévision, vous aurez le choix entre différentes technologies :

Les téléviseurs à tubes cathodiques :

Ils ne sont plus commercialisés en France depuis 2009. S’il est toujours possible d’en acquérir d’occasion, ces téléviseurs présentent des consommations électriques élevées en fonctionnement comparés aux nouvelles technologies LCD ou LED, mais également des consommations en veilles encore très importantes comparées aux écrans plats.

Pensez donc à bien éteindre et ne pas laissez en veille vos téléviseurs cathodiques : datant souvent d’avant 2000, ils consomment plus d’électricité pendant leurs 20h de veille que durant leur 4h de fonctionnement quotidien …

Aujourd’hui, pour acheter une télévision neuve en magasin, vous aurez donc le choix entre 3 technologies :

Le Plasma :

Chaque pixel de l’image est composé de trois cellules de gaz, une par couleur. À l’aide d’un réseau d’électrodes, ce gaz va émettre un rayonnement ultra-violet qui va être transformé en rayonnement visible (et coloré) grâce au revêtement de chaque cellule.
Le Plasma se distingue par un temps de réaction rapide et un excellent rendu des couleurs mais également par une consommation d’énergie beaucoup plus élevée que les autres technologies.

Les écrans LCD :

Ce sont des  écrans à cristaux liquides (Liquid Cristal Display, LCD, en anglais) que l’on retrouve dans de nombreux appareils quotidiens (Smartphones, tablettes, ordinateurs …)

Dans un écran LCD, chaque pixel est constitué de trois cellules à cristaux liquides. Pour afficher une image, il faut éclairer ces cellules avec des tubes fluorescents (ou des LED) générant une lumière Cette source lumineuse contient toutes les couleurs existantes et nécessaires à l’affichage. Les cristaux liquides servent à filtrer cette lumière. Ils ne laissent passer que les couleurs voulues et s’adaptent en fonction de l’intensité nécessaire.

Les écrans à LED :

Ils appartiennent à la famille des LCD, mais, contrairement aux LCD classiques qui utilisent un rétro-éclairage à néons (tubes fluorescents) émis derrière la dalle de pixels,  les écrans LED  utilisent un système de rétro-éclairage à LED, moins énergivores et volumineuses que les néons.

Pour résumer :

La puissance des téléviseurs commercialisés va de 50 Watts (écrans LED de petite taille) à plus de 300 Watts (téléviseurs plasma et vidéoprojecteurs).

  • A taille équivalente, les écrans plats LCD consommeront moins d’électricité que votre ancien téléviseur cathodique traditionnel.
  • A taille équivalente, une télévision LCD consommera près de trois fois moins qu’une télévision à écran plasma.

⇒ Opter pour un écran à cristaux liquides (LCD) plutôt que pour un plasma permettrait de réaliser des économies d’électricité de l’ordre de 17 euros par an.

Quelques conseils d’utilisation pour faire des économies d’énergie

  • Comme pour tous les appareils électriques, pensez à bien éteindre le téléviseur après utilisation et idéalement de couper le courant à l’aide d’une multiprise à interrupteur.
  • Si vous possédez déjà un téléviseur LCD, sachez que vous pouvez diminuer sa consommation en paramétrant le rétro-éclairage d’une manière adéquate.
  • Si vous possédez un téléviseur plasma, il est possible de diminuer sa consommation d’énergie en abaissant la luminosité de l’écran.

Autres éco-gestes

  • Le chauffage
  • le coin informatique
  • Les loisirs numériques

Contactez votre Espace INFO→ ÉNERGIE pour en savoir plus.

Partagez sur les réseaux sociaux